Final en apothéose pour Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ! 

 

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont conclu leur carrière commune en décrochant leur huitième titre de champions du monde*. Un sacre acquis avec panache, puisqu'ils ont remporté le Rallye de Monza, dernière manche de cette saison, après un ultime duel de haute volée avec leurs coéquipiers et adversaires pour le titre, Elfyn Evans et Scott Martin.

Au-delà de ce 54e succès inscrit à leur palmarès, les émotions ont été particulièrement fortes pour les Français car leur victoire au championnat, la huitième en neuf ans, marquait le final en apothéose de plus de 15 ans de carrière en binôme, alors que Julien met désormais un terme à son parcours de copilote. Sébastien reste quant à lui lié à Toyota pour une participation à certains rallyes la saison prochaine.

Sébastien Ogier :

"Julien et moi, on voulait finir en beauté et je suis heureux qu'on ait réussi ! C'est génial qu'on ait pu conclure ce chapitre en remportant ce huitième titre ensemble et en vivant un dernier rallye où on a pu se montrer performants et se faire plaisir dans la voiture. On a partagé énormément de moments forts tout au long de notre carrière, et se créer un nouveau souvenir inoubliable est la meilleure façon de conclure cette magnifique aventure qu'on a vécue ensemble."

"Pendant le week-end, je n'ai pas eu l'impression que la course se déroulait différemment d'une autre. Ne pas être affecté par les émotions et rester concentré sur notre rallye était la meilleure approche à avoir pour réussir à atteindre notre objectif, à savoir remporter le titre. Mais au moment précis où on passe la ligne d'arrivée, on se rend compte que c'est la fin d'une aventure et ça fait bizarre. C'est bien sûr plus sur le long terme que je prendrai la mesure de ce que ça change, mais je sais malgré tout que j'ai tourné une page importante."

"Quand j'ai débuté en rallye, j'avais un rêve qui était de devenir champion du monde : Julien et moi l'avons réalisé ensemble en 2013, et c'était déjà un aboutissement incroyable. On peut considérer que ce qui est venu après a été du bonus, mais je suis fier qu'on ait réussi à durer. Ensemble, on a su se perfectionner au fil du temps, on a avancé avec le même engagement et la même attention aux détails. Je l'ai toujours dit, en rallye on gagne ensemble et Julien a été une pièce maîtresse de ce que j'ai pu réaliser, alors un grand merci à lui."

"Au fil des années, on a eu la chance de rencontrer de super personnes, qui nous ont accompagnés et épaulés d'une équipe à l'autre. Ça se termine chez Toyota, dans une équipe de grande qualité, que je suis heureux de voir récompensée par un succès total cette saison, chez les pilotes, les copilotes et aussi les constructeurs. Neuf victoires en douze rallyes, ça en dit long et c'est amplement mérité. Elfyn et Scott nous ont fait vivre une superbe bagarre jusqu'à Monza et je sais qu'avec Kalle et Jonne, ils se chargeront de maintenir Toyota devant la saison prochaine. Pour ma part, je vais lever le pied et prendre plus de temps pour ma famille après une carrière, je crois, bien remplie en WRC."

Julien Ingrassia :

"Je suis content qu'on ait vécu ce dernier rallye en étant totalement dans le plaisir de la conduite et à l'attaque, et fier qu'on ait offert un grand show aux spectateurs. On n'a pas du tout changé nos habitudes : l'objectif était de remporter le titre et il fallait faire le boulot à 200%. Mais à la milliseconde où la voiture a passé la ligne d'arrivée, j'ai ressenti une avalanche d'émotions, très intenses, comme si toute la concentration et les efforts d'une carrière entière avaient été libérés instantanément. Ça a été un vrai déferlement dans tout le corps et j'ai été incapable de retenir mes larmes, mais c'était vraiment de la joie pure parce qu'on a terminé en beauté et que je tourne une page de vie. Ce sont plus de 15 années à la droite de Seb qui prennent fin, une page énorme dans nos vies, qui plus est passées en étant tout le temps à 2000%."

"J'adresse un grand bravo à Seb pour avoir piloté durant toutes ces années à ces vitesses-là avec une telle précision, une telle hargne de gagner, sans avoir jamais fait n'importe quoi au volant, quelles que soient les circonstances. Il a su cultiver son talent et établir des statistiques de folie. On peut être fiers tous les deux du travail accompli et de l'empreinte qu'on laisse sur notre sport. À notre arrivée en WRC, l'héritage à assumer était riche au vu du palmarès de Sébastien Loeb et Daniel Elena, et on a su perpétuer la série et faire en sorte que le drapeau français reste tout en-haut."

"On a croisé énormément de gens pendant notre parcours, depuis ce mois de décembre 2005, et à leur manière ils nous ont tous marqués et ont influencé notre destin. C'est le cas professionnellement, bien sûr, avec chacune de nos équipes, de l'encadrement aux mécaniciens, mais aussi la fédération. On a su s'appuyer sur toutes ces expériences pour se construire nous-mêmes. Et puis, il y a eu le soutien de l'entourage personnel, nos familles ou encore mon précieux groupe d'amis, que j'ai eu la belle surprise de voir à l'ouverture de ma portière, dimanche à l'arrivée. Mais, à la fin, j'ai une fierté particulière qui est qu'au cours de ces 16 ans, on a su traverser les épreuves en s'épaulant l'un l'autre, Seb et moi, dans les bons moments comme dans les plus compliqués, comme deux photons qui ont traversé ensemble la galaxie WRC !"

* Sous réserve de confirmation par la FIA

Plus de photos